Rémy Julienne est un technicien cascadeur et concepteur de cascades français, spécialisé dans la cascade automobile.

D’abord sportif de haut niveau pendant 12 ans, il a participé à de nombreuses courses de moto-cross, en France et à l’International.

Sa carrière au cinéma commence en 1964, un peu par hasard, alors qu’il a 34 ans. Gil Delamare, célèbre cascadeur de l’époque, l’engage pour doubler Jean Marais en moto sur Fantomas. Ils se lient d’amitié et de confiance réciproque, la passion du cinéma s’empare de lui pour ne plus le lâcher. 

En 1966, la mort de Gil Delamare décide de l’avenir de Rémy. La suite de sa carrière est une fabuleuse aventure. Il règle la conception et la réalisation de scènes d’actions pour des productions, françaises et internationales de renoms, au cinéma, à la télévision, ainsi que pour des spectacles de mécanique en live.

Une vie de cascades en cascades, avec le souci constant de la sécurité absolue, la volonté de magnifier la cascade ainsi que de mettre son expérience au service des plus hautes instances.

" Le cinéma d’action existe grâce aux cascadeurs. Ils méritent à leur tour d’entrer dans la lumière et d’être honorés publiquement, au même titre que les acteurs, pour leurs performances. "
Rémy Julienne
©Denis Boussard
©Denis Boussard

Après un parcours bien rempli, on peut croire le personnage calmé. Il n’en est rien et ce malgré quelques ennuis de santé fermement combattus. 

« Vous nous avez fait rêver »

Des mots qui motivent et incitent Rémy Julienne à voir toujours plus loin afin de répondre aux attentes d’un public connaisseur, exigeant, avide de sensations fortes et saturé d’images de synthèse. 

Son objectif : la création d’une plateforme de divertissement, dédiée à la mécanique, aux sports mécaniques, à la cascade au cinéma et à la télévision.

« J'ai besoin de me sentir utile... Si ma vie était à refaire, je referais tout (presque) de la même façon. Mais la route n'est pas finie et tout ce que je demande, c'est d'avoir du temps pour pouvoir accomplir encore plein de choses qui peuvent aider mes semblables, transmettre. »
Rémy Julienne